Délibération modificative au budget 2013 – conseil municipal 17 décembre

tableconseilJ’ai présenté lors du conseil municipal de Buxerolles du 17 décembre 2013 une importante délibération modificative au budget 2013. Je vous invite à prendre connaissance de mon intervention.

Chers collègues

Ce soir il vous est proposé une importante décision modificative au budget 2013.

Les points marquants sont relatés et détaillés dans le corps de la délibération pour plus de lisibilité.

Je vais néanmoins vous en résumer les points essentiels.

I Investissements

Il y a quelques semaines, nous votions 2 prêts de 600 000 euros, soit un total de 1,2 million,

inférieur aux inscriptions du BP 2013 qui prévoyaient 1,58 million euros.

Ce soir, cette délibération vient confirmer que le besoin d’emprunt en 2013 sera moins important

que prévu, alors même que 2013 est une année exceptionnelle en terme d’investissements,

aboutissement de grands projets pour lesquels d’importants temps de concertation ont été

nécessaires depuis le début du mandat. Je tiens à redire ici que le recours à l’emprunt est une

modalité normale pour les collectivités territoriales de réalisation des projets d’investissements.

Les nouvelles ressources que nous inscrivons ce soir, elles ne sont pas le fruit du hasard. La collectivité a engagé depuis plusieurs mois, sous l’action de Jean Louis Chardonneau, une véritable politique active de recherche de subventions qui aboutit à ce que la Région reconnaisse le bien fondé de 3 de nos projets en matière d’accessibilité et de soutien aux modes de déplacements doux en les inscrivant dans le contrat régional de développement durable.

La Région apporte ce soir à Buxerolles plus de 270 000 euros et je tiens à l’en remercier avec la plus grande sincérité. L’Etat n’est pas absent du financement des investissements buxerollois puisque la DETR sera perçue à hauteur de 150 000 euros, conformément aux inscriptions budgétaires. Je remercie également l’Etat pour ce soutien.

Le Conseil général quant à lui n’apporte cette année que peu d’accompagnements au programme

d’investissements de Buxerolles (60 000 euros). Ceci est du à un règlement d’intervention sans doute

mieux adapté aux communes rurales qu’à Buxerolles. Nous poursuivrons notre travail pour que

cette situation puisse évoluer et que Buxerolles puisse être soutenue par la conseil général à la

mesure de sa population de 10 000 habitants.

Les sommes initialement inscrites concernant l’implantation d’un modulaire à l’école du Bourg, ne

sont pas suffisantes et doivent être augmentées, compte tenu de la concertation opérée avec les

parents d’élèves et les enseignants. Même s’il s’agit d’une classe temporaire, les conditions de vie

des enfants et des enseignants y sont très bonnes.

Je me souviens qu’au moment du vote du budget, j’ai pu entendre que le budget primitif ne serait pas

sincère. La preuve est ce soir apportée, en cette fin d’exercice budgétaire, que le budget était plus

que sincère. Cela sera confirmé au moment du vote du compte administratif.

Enfin, j’entends dire ici ou là que la santé financière de la collectivité ne serait pas bonne. Je pense

que ce que nous allons voter ce soir est un beau démenti aux Cassandre qui, hors du conseil, sans

visiblement avoir sérieusement étudié le budget, se permettent de le juger. La santé financière d’une

collectivité, ça ne se juge pas après 3 mois d’intérêt pour la vie communale mais sur la durée. Nous ferons prochainement le constat qu’entre 2008 et 2013, la ratio de désendettement de la commune a été amélioré pour passer de 12,48 à un chiffre voisin de 10.

II Fonctionnement

Les recettes sont globalement conformes aux prévisions. Un peu moins sur la DNP (-5700), un peu

plus sur le FPIC (+ 27000).

Les dépenses de personnels augmentent plus que prévu du fait notamment de maladies qui sont par nature imprévisibles.

On passe ainsi, en incluant les 20 000 euros ajoutés lors du dernier conseil de 4,565 millions d’euros (BP) à 4,632 millions d’euros (BP+DM1 et 2). Monsieur le Maire pourra vous donner des informations complémentaires sur les arrêts maladie, suite à la demande formulée lors d’un précédent conseil.

Tout ceci confirme donc que le budget 2013 était un budget sincère, maîtrisé, avec une fiscalité raisonnable et des projets d’investissements de grande ampleur.

Télécharger au format PDF