Nouveaux locaux pour le département à Buxerolles : pas de concertation ni de vision patrimoniale

Je suis intervenu lors de la commission permanente du 9 février concernant les nouveaux locaux du département à Buxerolles.

Je retranscris ci dessous mon intervention.

« Monsieur le Président, cher(e)s collègues

J’ai pris connaissance avec attention de cette délibération qui prévoit d’installer la permanence du conseil départemental dans des locaux situés « villa romana », au nord de la commune de Buxerolles.

Je comprends parfaitement l’objectif recherché par le département. C’est le même qui est poursuivi par le maire de Buxerolles : permettre au département d’accueillir dans de bonnes conditions les usagers lors des permanence diverses (assistantes sociales et PMI).

Cette délibération me pose néanmoins 2 problèmes :

– sur la méthode

Des propositions vous ont été faites par la ville de Buxerolles depuis plusieurs années. Le dernier courrier date du 4 décembre 2015. Sans même donner une réponse négative ou positive, vous n’y avez pas répondu. On imagine que la délibération du jour tiendra lieu de réponse à Monsieur le Maire.

Sur un sujet comme celui ci où vous aviez un partenaire municipal à l’écoute, cette mise devant le fait accompli paraît incompréhensible. Accessoirement, il n’aurait pas été inutile d’informer et de demander un avis aux conseillers départementaux du canton. Ils connaissent bien le secteur… La concertation n’est ici vraiment par votre fort. Je le regrette.

– sur le fond du dossier

On nous explique tout le temps qu’il faut investir, souvent sur des compétences facultatives du département. Ici vous aviez l’occasion d’investir sur une compétence obligatoire du département. Vous préférez générer des charges de fonctionnement avec un bail de près de 12 ans qui sera impossible à rompre de manière anticipée.

J’ai fait un petit calcul très simple :

12 années de loyers : à 22428 euros, cela représente 269136 euros.

On y ajoute des frais d’aménagement 15 000 euros.

Au final on aboutit à un coût de près de 280 000 euros en dépenses de fonctionnement.

Avec une telle somme, vous pouviez largement trouver des locaux dont le département aurait été propriétaire dans 12 ans. Une acquisition aurait été préférable. Ça aurait figuré à l’actif du département. Vous faites un choix à court terme sans avoir une vision patrimoniale pour le département. Nous le regrettons.

Sur le fond enfin, le choix de localisation fait n’est pas le pire qui aurait pu être fait. Mais ça n’est vraiment pas le meilleur non plus. Les locaux ne seront pas en proximité immédiate des publics les plus demandeurs, qui sont principalement logés dans le centre ville de Buxerolles.

Nous sommes comme vous attachés à offrir de bonnes conditions d’accueil aux usagers mais dans les conditions proposées ici, nous ne voterons pas cette délibération.

Télécharger au format PDF