Municipales 2020 : j’ai présenté ce jeudi ma candidature

Jeudi 13 juin, sur le parvis de la laïcité, devant l’école Jean-Marie Paratte, j’ai présenté ma candidature à l’élection municipale 2020.

A partir de ce jour vendredi nous distribuons une lettre de candidature sous pli pour informer tous les habitants et habitantes.

Vous pouvez retrouver les Articles de presse qui y sont consacrés:

Centre presse

Nouvelle République

Je retranscris également les éléments essentiels de ma déclaration ci dessous.

Nous sommes sur le parvis de laïcité devant l’école Jean Marie Paratte parce qu’il est symbolique des réalisations du mandat qui s’achève. Cet espace emblématique allie 3 grandes priorités auxquelles nous sommes très attachés : la transition énergétique, l’éducation des enfants et les valeurs républicaines.

Ce soir est un moment important. Il y a 2 jours Jean-Louis Chardonneau a annoncé qu’il ne se représenterait pas. Je salue son engagement sans faille dans la vie municipale, sa volonté constante de rejeter les polémiques, sa capacité à porter les projets en écoutant mais aussi sa force pour avoir résisté aux nombreuses attaques personnelles qu’il a pu subir.

Aujourd’hui, je suis heureux de vous annoncer que je serai donc candidat à l’élection municipale de 2020, à la tête d’une nouvelle équipe « Buxerolles, ma ville » qui rassemblera, comme c’est déjà le cas aujourd’hui, la gauche, les écologistes, le centre mais surtout les habitants autour d’un projet fédérateur qui respecte l’identité de notre commune, ses valeurs d’ouverture et de solidarité.

Les habitants me connaissent bien puisque je suis élu depuis 2008. J’ai su nouer avec eux des liens particulièrement étroits, lors des manifestations publiques, des séances de porte à porte ou des rdv . Ce qui me plaît particulièrement à Buxerolles, c’est qu’on trouve des habitants de tous horizons, qui vivent ensemble. Cultiver le vivre ensemble, la vie associative, ça sera justement une de nos priorités.

Pour faire cette annonce, j’ai tenu à être entouré des collègues de l’équipe actuelle, dont certains souhaitent poursuivre, mais aussi d’une partie de la nouvelle équipe qui est déjà presque entièrement constituée. On ne part pas de rien. La nouvelle équipe Buxerolles ma ville aura la chance de compter dans ses rangs des personnes expérimentées, qui ont déjà conduit les affaires communales (j’en fais partie) mais aussi des personnes qui n’ont jamais exercé de mandat mais qui sont déjà très impliquées dans la vie de la cité.Je suis convaincu que conduire une ville de 10 000 habitants, cela ne s’improvise pas. C’est pour cette raison que je m’y prépare depuis de très nombreuses années.

Tout le monde reconnaît que Buxerolles est une ville très attractive où de nombreux habitants souhaitent s’installer. Je veux croire, modestement, que les équipes municipales à l’œuvre ont joué un rôle pour créer, développer et cultiver cette attractivité.

Buxerolles doit rester pionnière en matière de transition énergétique. Les paroles c’est bien. Les réalisations c’est encore mieux. Nous sommes déjà très en avance. Les politiques municipales fourmillent d’initiatives en ce domaine. Nous étions la première ville à avoir un agenda 21 dans la Région Poitou Charentes. Nous avons fortement développé les panneaux photovoltaïques sur les bâtiments communaux, nous nous sommes engagés dans une certification citergie, nous avons rénové nos écoles avec une exigence thermique très élevée. Avec la nouvelle équipe « Buxerolles ma ville » nous garderons ce temps d’avance avec de très nombreux projets dans ce domaine.

La responsabilité des élus, qu’ils soient dans l’opposition ou dans la majorité, avant de proposer de nouveaux projets, c’est d’abord de faire le bilan du mandat qui s’achève. Ce bilan, il sera fait à la rentrée. Sur tous les plans, la plupart des engagements pris en 2014 ont été tenus malgré un contexte particulièrement difficile. Les engagements de l’équipe Buxerolles ma ville, c’est du solide. Dans ces temps où la confiance envers les élus est parfois altérée, pouvoir consulter les engagements pris et constater les réalisations doit permettre aux habitants de se faire leur propre idée sur le sérieux de l’équipe. Sur le terrain quotidiennement, je constate que les habitants ne supportent plus les tentatives artificielles de métamorphose de certains élus seulement quelques mois avant les élections.

Avant de terminer mon propos, je souhaiterais dire quelques mots sur 3 sujets qui nous tiennent particulièrement à cœur parce qu’ils engagent l’avenir de notre ville, parfois sur plusieurs décennies.

Le projet de front bâti Cœur de ville sera bouclé financièrement avant la fin du mandat, avec une participation financière de la commune la plus faible possible. Après le pôle multimodal, la place des castors, l’extension Ravel 2 à venir, le Front bâti permettra d’offrir 45 logements, fortement orientés pour les seniors. Du commerce de proximité en rez de chaussée sera également construit. Le Front bâti c’est l’assurance d’un centre ville qui ne mourra pas, qui restera dynamique.

L’Eco quartier du Pas de Saint Jacques présente une haute exigence environnementale.

L’objectif est de s’assurer sur la décennie qui vient la possibilité d’accueillir de nouveaux habitants en proximité de tous les services tout en assurant à Buxerolles une population supérieure à 10 000 habitants, synonyme d’équilibres financiers. Mais attention, on ne construit plus aujourd’hui comme dans les années 80. Exit donc les parcelles de 1000 m². L’objectif est de consommer moins d’espaces naturels. Bien entendu, toute personne qui a travaillé un minimum ce dossier sait que l’actuel projet n’entame en rien la viabilité économique de l’exploitation agricole à laquelle tous les habitants sont attachés. Soyons au clair avec les habitants : si ce projet venait à ne pas aboutir cela signifierait à très court terme retomber sous les 10 000 habitants et, comme conséquence une hausse de fiscalité dépassant les 10 %. Il n’y a pas d’alternative crédible. A Buxerolles, il faut construire environ 250 logements par mandat pour simplement maintenir la population. C’est l’orientation que nous prenons pour garder à Buxerolles son statut de ville peu imposée. Sur un sujet aussi important, tout zigzag serait irresponsable.

Nos relations avec Grand Poitiers

Nous entretenons des relations de confiance avec Grand Poitiers. Nous menons en commun de grands projets qu’ils se déroulent à Buxerolles ou ailleurs sur le territoire. A Buxerolles, des millions d’euros ont été investis par la communauté urbaine : salle des castors, voirie, réseaux, terrains de foot… Nous pensons qu’une opposition systématique en conseil communautaire n’aurait pas de sens. Les échanges, parfois fermes, mais toujours courtois, permettent de trouver des positions communes. Je ne prends qu’un exemple : nous œuvrons actuellement pour que l’opération cœur de ville Buxerolles figure dans la convention de revitalisation des centres ville signée entre l’État et la communauté urbaine. Le conseil municipal de Buxerolles sera prochainement amené à se prononcer sur ce sujet. Dans nos relations, il faut savoir comprendre qu’on n’obtient rien par la force et l’arrogance mais tout par la discussion et l’échange.

Aujourd’hui, vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de présenter une liste complète ni même un projet, mais simplement de faire savoir aux Buxerollois et Buxerolloises qu’ils pourront compter sur moi et sur tous les collègues de la nouvelle équipe Buxerolles ma ville pour conduire les affaires communales.

Nous avons ancré la démocratie participative dans tous nos grands projets. C’est pourquoi dans les prochaines semaines nous organiserons de nouveaux temps d’échange avec la population pour continuer à nous nourrir de leurs aspirations pour les transformer en projets réalistes.

La marque de fabrique de l’équipe Buxerolles ma ville c’est la dignité dans les propos tenus, pas seulement 6 mois avant l’élection. Comptez sur moi, comptez sur nous pour continuer à œuvrer dans cet état d’esprit.

Dès demain nous distribuerons donc la lettre de candidature que nous avons collectivement rédigée, pour informer la population.

Télécharger au format PDF